Ludochaordic
Fantaisies programatico-ludiques

Ce n'est pas une place d'honneur

Pirates Crew - Giorgio Grecu
Pirates Crew - Giorgio Grecu

... est un jeu de rôle monopage de Grant Howitt. Je le mentionnais déjà dans un précédent article il y a 2 ans, mais c'est seulement ce mois-ci que j'ai enfin eu l'occasion d'y jouer !

Dans Ce n'est pas une place d'honneur, les joueurs incarnent d'abord de puissants dieux lors du voyage de leur nef céleste qui les mena à ce monde; puis ils jouent des humains terrifiés s'écrasant à bord d'un vaisseau-colonie sur une planète inconnue, dont l'histoire inspirera des générations plus tard un récit mythologique...

À la lecture du jeu, l'univers évoqué en quelques phrases et l'ambiance de SF épique m'avaient tout de suite happé ! L'idée de la double narration d'une même histoire, de deux points de vue éloignés dans le temps, tantôt à l'échelle d'un dieu tantôt à celle d'un homme, m'avaient aussi beaucoup plu.

Cet article sera donc un compte rendu de partie, qui s'est étalée sur 7-8 heures à travers deux sessions, via Discord. Une lecture préalable du jeu vous sera sans doute utile pour comprendre certains éléments ludiques et narratifs.

Capture d'écran du jeu vidéo Subnautica
Capture d'écran du jeu vidéo Subnautica

Déroulement & narration

De manière assez classique, la partie a finalement duré deux fois plus de temps que je n'avais estimé ! Afin de réduire un peu les allers-retours de l'histoire, nous avons compacté deux à deux les six Rêves qui la constituent, pour donc jouer en alternance seulement 3 phases dans le mythe divin, et 3 phases dans le vaisseau-colonie Alestras.

Je n'ai pas mené cette partie en improvisation totale : j'avais pris quelques heures en amont pour noter quelques idées d'éléments scénaristiques.

Entre autres, j'avais rédigé les quelques questions ci-dessous pour les poser aux joueurs en début de session, afin d'esquisser collectivement l'univers du À l'époque. Vous pouvez les tirer au hasard avec 1d6 en relançant les résultats déjà obtenus :

  1. il existe un objet en particulier sur ce vaisseau, un objet de POUVOIR qui vous serait bien utile : de quoi s'agit-il ?
  2. ce vaisseau héberge un prisonnier redoutable : de qui s'agit-il et quels crimes monstrueux a-t-il commis ?
  3. une invention technologique récente a révolutionné le monde, mais l'a aussi terriblement divisé : de quoi s'agit-il ?
  4. quelle est la particularité macabre de la planète HX-9 ?
  5. quelqu'un sur ce vaisseau a un secret, un savoir dangereux qui pourrait vous sauver : de quoi s'agit-il ?
  6. le vaisseau possède un centre névralgique méconnu : quel est-il et pourquoi est-il difficile d'accès ?

Durant la partie, certains d'entre nous se sont amusés à glisser des références à la mythologie du Maintenant durant les phases de jeu du À l'époque, brouillant ainsi les frontières temporelles !

Jouer en ligne via Discord

Le système de jeu nécessitant de tirer des cartes, nous avons employé la syntaxe suivante avec le bot DiceParser pour simuler ce tirage: !L[A,2,3,4,5,6,7,8,9,10,J,Q,K]

Comme les cartes ne pouvaient être physiquement distribuées, j'ai opté pour distribuer des emojis 🃏 via le chat lors des phases Maintenant, puis d'utiliser l'historique de la discussion pour retrouver qui avaient des cartes. C'était probablement moins pratiques qu'avec de vraies cartes à se passer de main en main, mais cela permettait d'associer chaque 🃏 à un petit commentaire rappelant ce que le dieu avait accompli, un rappel bien utile plus tard dans la phase À l'époque.

En général je ne suis pas un grand fan du jeu de rôle à distance. Je n'en fait occasionnellement que depuis un an. Pourtant, une chose m'a beaucoup plu lors de cette partie : le double niveau de narration, à l'oral et par le chat de Discord. Je m'explique : lorsque l'action est focalisée sur un seul PJ, tandis que le joueur qui l'incarne et moi même en tant que MJ échangeons à l'oral pour décrire la scène, les autres joueurs peuvent annoncer leur actions par le chat, voir même faire discuter leurs personnages entre eux ailleurs !

J'ai trouvé cela très intéressant pour impliquer encore plus les joueurs dans l'histoire, en évitant des temps morts qui peuvent parfois les faire « décrocher » lorsque leurs personnages ne sont pas sur le devant de la scène.

Le chat est aussi l'occasion pour tous de partager des illustrations glanées sur Internet afin de se forger un imaginaire commun.

Temps forts

Bien sûr, lors d'un one-shot de quelques heures comme celui-ci, on ne s'attache pas autant émotionnellement aux personnages que lors d'une campagne. Néanmoins je trouve l'histoire que nous avons tricoté dense et bien ficelée ! Elle contenait quelques clichés du genre, mais voici quelques uns des moments forts qui se sont déroulés lors de la partie :

  • assez tôt, les PJs ont fait le choix de sacrifier plusieurs centaines de personnes encore en stase dans le vaisseau afin de rediriger l'énergie disponible dans une manœuvre d'évitement d'un danger imminent.

  • l'un des rares PNJs nommés, dont les joueurs avaient estimés qu'il mourrait rapidement pour faire monter la tension dramatique, a survécu et s'est révélé aux 3/4 de la partie être l'un des 5 dieux-personnages principaux qui avait masqué sont identité.

  • après avoir introduit l'existence de robots se faisant passer pour des humains dans l'histoire, deux des joueurs eurent l'idée que leur propre personnage pouvait être un tel « réplicant ». L'un l'a révélé à haute voix et l'autre me l'a signifié par message privé sur Discord, créant une intéressante paranoïa à la BattleStar Galactica.

  • une majorité des PJs survivants ont été physiquement changés par leur aventure dans l'Alestras, adoptant des caractéristiques emblématiques de leur dieu : casque de robot fusionné sur la tête, transfert dans un corps robotique ou encore gants mécanisés de manutention chevillés au corps pour DRESEDEN/DRYSKEN.

Sci-fi/Cyberpunk Characters Concept Art - Germán R.
Sci-fi/Cyberpunk Characters Concept Art - Germán R.

Conseils

Voici quelques suggestions suite à cette partie, si vous souhaitez faire jouer ce scénario vous même :

  • un plan de vaisseau visible de tous peut être un vrai « plus ».

  • niveau ambiance musicale, je recommande de prévoir 2 bandes son : une épique et magistrale pour la phase Maintenant, et une autre À l'époque évoquant une SF dystopique.

  • nous n'avons pas trouvé que la table de résolution des cartes apportait beaucoup. Tel quel, attendez-vous à une partie de jeu de rôle sans jets de dés, laissant donc la place à l'arbitraire du MJ et permettant aux autres joueurs de contribuer à l'histoire au delà de leur propre personnage. Si jamais vous n'êtes pas trop à l'aise avec cette façon de joueur, vous pouvez très bien faire jouer cette histoire avec votre système favori. Prévoyez néanmoins que l'action avance vite, et que les personnages n'ont pas le même degré de puissante entre Maintenant et À l'époque.

  • prévoyez un petit temps d'épilogue à la fin, où chaque joueur pourra décrire le devenir véritable de son survivant À l'époque.

Illustrations

Pour vous servir d'inspiration, voici une série d'illustrations Moon Beats par Yang Jialun alias Dirty Iron :

Moon Beats Moon Beats

Avis final sur le jeu

"La partie où on joue les dieux, c'est compliqué"

...était l'avis commun de mes joueurs en fin de partie 😊 Faire coïncider les actes des dieux et des survivants était à la fois une contrainte narratif très intéressante, mais aussi une gymnastique mentale collective pas toujours évidente.

Dans l'ensemble j'ai trouvé que ça avait donné un one-shot très intéressant, et je le recommande chaudement aux amateurs science-fiction et de mécaniques narrativo-ludiques originales !

Pour l'anecdote, Dieux Ennemis, le jeu ayant gagné le Grog d'or 2020, propose également d'incarner à la fois un héros et un dieu !