Ludochaordic
Fantaisies programatico-ludiques

The red panda intelligence division's revenge

Cette après-midi j'ai eu l'occasion de tester avec trois amis ce micro-JdR d'une page de Manuel Bedouet.

Publié il y a un peu plus d'un an sur le site du studio GOBZ'INK, ce jeu vous met dans la peau de... Pandas Roux Ninjas de l'Espace. Capturés sur Terre, vous vous réveillez dans un sous-sol à Las Vegas, avec l'intention de retrouver et faire payer les responsables.

Illustration du jeu: estampe représentant 2 pandas ninja

Oui, c'est un jeu absurde et humoristique. Mais le décalage entre le côté mignon et "badass" de ces créatures est une sacrée bonne idée, et vraiment drôle à jouer !

Petit conseil au passage, car je crois que ça a bien aidé à établir l'ambiance : montrez à vos joueurs une vidéo de pandas roux en début de partie, pour avoir en tête à quel point cet animal est "kawaï". On s'est tous beaucoup amusé à jouer de cette dimension "on est des créatures super mignonnes" pendant la partie, jusqu'à aboutir à une scène où un PJ décide de faire un câlin à un ennemi plutôt que l'attaquer, et tandis que ce soldat succombe à cet élan de tendresse, un autre PJ en profite pour le transpercer de sang froid de son katana !

Le système est simple et efficace, et j'ai apprécié que les objectifs des PJs soient énoncés clairement dès le début.

L'idée du "choose one skill you are not as good as you think you are at" est également excellente : les joueurs ont joué à fond le "je me crois invisible / super létal alors qu'en fait non", ce qui a créé des scènes très rigolotes.

Il y a tout de même quelques points qui ne m'ont pas entièrement convaincu dans le jeu, à commencer par la règle suivante :

GM can use what people like about you to get you into trouble.

Avec des PJs appréciés car ils sont "chanceux", "conciliant" ou "qui font de très belle galipettes", dur d'utiliser ces critères pour leur causer des ennuis ! :)

L'autre petit point d'insatisfaction : les tables de génération du scénario. Bien qu'assez délirantes et drôles, je n'ai pas été inspiré par certaines options (comment introduire des "mamans football" comme grands méchants de l'histoire ???) et surtout la plupart n'ouvrent pas de portes narratives. Concrètement, là où je trouve bien trouvés "a machine that need repairing" ou "they have an hostage" car ces propositions donnent des pistes implicites pour faire rebondir l'histoire, de manière générale ces tables ne donnent pas beaucoup de matière pour élaborer une intrigue ou des péripéties.

Enfin bien sûr le jeu manque de rejouabilité, mais c'est inhérent au format mono-page. D'ailleurs, pour plus d'informations sur le concept des JdR en une page, je vous recommande vivement la passionnante conférence de Manuel Bedouet issue du festival Orc'idée 2018.

Néanmoins je recommande vivement le jeu pour une petite partie de JdR décontractée à l'improviste, à faire jouer à toute allure et sans aucune censure des idées les plus loufoques de tout le monde autour de la table !

Pour notre partie en particulier, nos pandas-ninjas ont retourné un casino sans dessus-dessous, du sous-sol jusqu'au dernier étage secret du "Big Boss" des cyber-lézards qui les avait capturé, et finir en apothéose dans un combat avec deux séries de méchants clones à leur image, à grand coups de grappins, de kunaïs et de lance-patates.

Au passage, cette partie a été l'occasion de découvrir The Guild of Ambience, un "sound designer" australien qui propose sur Youtube de super ambiances musicales pour parties de JdR. Merci Elliot pour la découverte ;)

EDIT[2018/11/15]: une alternative (merci Matthieu !) : https://rpg.ambient-mixer.com

Création de pandas comprise, la partie de RPIDR a duré un peu moins de 2 heures. Nous avons fini la journée à playtester un prototype de JdR de ma conception, Amères Victoires & Glorieuses Défaites, dont je reparlerai très bientôt...